25 mars 2018

Le procédé de réparation des boîtes automatiques

Les réparations de BVA, CVT ou DSG doivent être réalisées par des techniciens spécialisés et on doit vous garantir le remplacement des pièces défaillante par des pièces originales.

Réparer une boîte automatique implique connaître sur le bout des doigts le système dans sa totalité. Celui-ci étant composé d’un grand nombre de pièces, une mauvais emplacement ou une mauvaise orientation des éléments provoquera de graves dommages internes. Lors du démontage de la boîte automatique, il est important de vérifier l’état de chacune des pièces : c’est ce qui permettra de déduire la cause de la défaillance. Ainsi, au moment du démontage il convient de vérifier l’état des disques de friction, les emballages, les engrenages, les disques et toute la structure interne.

En ce qui concerne la partie hydraulique, c’est le bloc hydraulique qui commande le système de pression. Sur cette pièce, on vérifie les filtres d’huile, le bon états des vannes et des ressorts. Sur la partie électronique, on regarde la résistance et le fonctionnement des vannes solénoïdes et on vérifie le bon état de la plaque électronique.

Enfin, tout au long du process de reconstruction de la boîte automatique il est essentiel de respecter à la lettre les valeurs prescrites par les constructeurs, par exemple en ce qui concerne le jeu de disques d’embrayage, ou le couple qui doit être appliqué aux vis, ou encore sur le niveau d’huile.