3 juillet 2018

Pourquoi choisir une CVT ?

Connue pour optimiser la durée de vie du moteur et pour être moins consommatrice de carburant, la CVT – ou transmission à variation continue – n’est pas une technologie si récente puisqu’elle apparaît à la fin des années 80 aux Etats-Unis. Elle est d’abord développée par Toyota et Honda dans les années 90, mais c’est Nissan qui l’adopte à grande échelle dans les années 2000. Aujourd’hui la CVT est proposée par tous les constructeurs surtout sur des modèles entrée de gamme (chez Ford notamment), elle est par exemple connue chez Audi comme Multitronic.

La CVT ne fonctionne pas avec un système d’engrenages comme les BVA traditionnelles, mais avec deux poulies variables reliées par une courroie métallique. Une première poulie étant reliée au moteur, l’autre aux roues motrices, c’est la courroie qui effectue le transfert de puissance. En fonction de l’écartement des parois des poulies, la courroie pénètre plus ou moins près du centre, et change ainsi le rapport : pour simplifier, on pourrait dire que c’est un système qui se rapproche du vélo à vitesses !

Nous l’avons dit, le principal avantage de la CVT est qu’elle est plus économe et ce grâce au moindre nombre de pièces en fonctionnement et au moteur qui se régule automatiquement sur le ratio le plus efficace. Le fait qu’il n’y ait pas de changements de rapports perceptibles assure par ailleurs une très bonne douceur de conduite.

Les inconvénients de la CVT ne sont pas très nombreux: outre une légère perte du frein moteur, l’inconvénient le plus souvent mentionné est le manque de sportivité de la CVT. En effet, la montée en régime plus linéaire donne une sensation de manque de puissance et de sonorité, bien que les temps d’accélération observés ne soient pas plus mauvais que ses concurrentes.

Cette idée est confortée par le fait que l’utilisation des CVT est restreinte aux faibles cylindrées. En effet, le principe des poulies et de la courroie ne permet pas pour l’instant de canaliser une forte puissance sans qu’il y ait de glissement.