14 juin 2018

Avantages et inconvénients de la DSG

Très populaire, la DSG -presque totalement développée par Volkswagen – est une boîte dite robotisée à double embrayage : elle est composée de deux demi-boîtes, l’une prenant en charge les rapports pairs, et l’autre les rapports impairs. Ce système permet d’avoir un passage de vitesse très réactif puisque lorsqu’une vitesse est enclenchée par la première boîte, la deuxième boîte peut anticiper le rapport suivant. Elle présente donc une très nette amélioration par rapport aux boîtes à simple embrayage en terme de réactivité et de confort de conduite.

On retrouve le même système chez Audi sous le nom de S-Tronic. Il a en fait été développé à partir de la technologie TDK qu’on retrouve dans les voitures de compétition de Porsche et Audi. La DSG est appréciée pour sa robustesse : elle s’apparente en ce sens aux boîtes manuelles car elle reprend le système d’engrenages parallèles, plus résistant que les engrenages épicycloïdaux des BVA traditionnelles.

Cependant, la complexité du système est source de nombreuses défaillances, surtout sur le dernier modèle à 7 vitesses (DSG  chez Volkswagen ou Stronic7 chez Audi) qui cause bien des soucis aux constructeurs et peut vite coûter très cher à son utilisateur.